En réponse à l’article publié dans La Presse+ le 11 mars 2019

Montréal, le 11 mars 2019

Comme nous tous, vous aurez vu ce matin dans La Presse+ un article à la Une sur la crise que nous avons vécue en 2018.

Sachez que nous avons effectivement vécu une situation très difficile durant quelques mois en 2018. Sachez aussi qu’il n’y a pas eu d’intimidation, ce qui est confirmé par la démarche menée chez nous à l’automne par l’Institut de confiance dans les organisations (ICO) .

La crise tournait autour d’un désaccord sur les nouvelles orientations que devait prendre la Fondation. Il fallait se structurer différemment pour répondre aux besoins du plus grand nombre d’enfants possible, en appui aux 38 centres de pédiatrie sociale répartis à travers le Québec.

Toujours accompagnés par l’ICO, nous avons pris tous les moyens afin de nous assurer qu’une telle situation ne se reproduise pas. Les départs que nous avons vécus sont malheureux. Ceci dit, heureusement, les tensions sont bel et bien derrière nous. Le climat de travail s’est grandement amélioré et nous sommes très heureux de pouvoir compter sur une équipe talentueuse, engagée et prête à continuer à travailler pour le bien-être des enfants et de leurs familles.

Merci de votre soutien,

 

Dr Gilles Julien