MANIFESTE des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec

NOUS VOULONS QUE LE MILIEU SCOLAIRE PROTÈGE SÉRIEUSEMENT NOTRE DROIT À LA SÉCURITÉ ET À LA DIGNITÉ.

Nous sommes des enfants et des jeunes qui vivons ou qui avons vécu de l’intimidation et subi de la violence par nos pairs dans le milieu scolaire.

Nous éprouvons les sentiments d’injustice, d’humiliation, d’impuissance, d’abandon et d’être seul en mer devant le manque d’intérêt des adultes responsables de nous protéger dans le milieu scolaire et face à l’absence de conséquence réelle pour nos intimidateurs et agresseurs. Ils sont LIBRES de continuer à nous harceler, à nous menacer et à nous violenter pendant des jours, des semaines et des années.

Nous sommes des enfants et des jeunes qui devons désormais apprendre à vivre avec les impacts qu’ont les actes d’intimidation et de violence sur notre santé, sur notre vie et notre avenir.

Nous sommes de leur fratrie et sommes témoins des impacts non seulement sur leur santé physique, mentale, émotionnelle et relationnelle, mais sur la santé des autres membres de la famille.

Tandis que plusieurs enfants et jeunes ont vu leur estime d’eux-mêmes complètement brisée et ont pensé au suicide pour mettre fin à leurs souffrances, d’autres sont malheureusement passés à l’acte. Aucun enfant ou jeune ne devrait avoir à vivre cela!

Par ce manifeste, nous voulons faire entendre notre voix pour faire respecter le droit à la sécurité et à la dignité par nos pairs et les adultes dans le milieu scolaire, privé ou public.

Nous avons droit à l’écoute et au respect de tous les adultes vers qui nous nous tournons pour rechercher de l’aide et demandons que nos craintes soient entendues et prises au sérieux.

Nous voulons avoir accès à une personne qui a déjà été victime d’intimidation et de violence pour nous aider, lorsque les adultes dans notre milieu scolaire ferment les yeux et banalisent le comportement de nos agresseurs.

Par ce manifeste, nous dénonçons le fait que nous n’ayons reçu aucune réparation de la part du milieu scolaire, de nos intimidateurs et agresseurs.

Nous voulons que les enfants et jeunes qui intimident, menacent et violentent leurs pairs soient non seulement conscients de l’impact de leurs actes sur notre vie, mais qu’ils posent aussi des gestes réparateurs envers nous.

Nous voulons que nos parents soient immédiatement informés par l’école, lorsque nous nous tournons vers un adulte dans le milieu scolaire pour lui signaler un acte d’intimidation et de violence que nous venons de vivre ou lorsque l’école a été mise au courant d’actes d’intimidation et de violence que d’autres enfants ont dénoncés.

Nous voulons que l’école applique des mesures adéquates envers les intimidateurs et agresseurs, en plus d’exiger des parents des enfants et jeunes qui intimident, menacent et violentent leurs pairs qu’ils prennent les mesures pour que cessent immédiatement ces comportements inacceptables.

Par ce manifeste, nous voulons participer aux solutions proposées pour prévenir ou lutter contre l’intimidation et la violence à l’endroit des enfants et jeunes dans le milieu scolaire, pour que nous puissions vivre heureux et poursuivre nos études en paix.

Une loi visant à lutter contre l’intimidation et la violence en milieu scolaire existe, mais nous savons, pour l’avoir vécu ou pour avoir été témoins, que les mesures qu’elle propose ne sont pas efficaces pour assurer la protection et le respect des droits des enfants et jeunes dans le milieu scolaire. Nous aimerions que le gouvernement valide avec nous que l’école nous écoute et nous protège réellement. Comme ça, faire un pas pour chercher de l’aide va donner quelque chose.

Nous avons le droit de nous exprimer et voulons avoir notre mot à dire pour proposer de meilleures solutions.

Nous voulons, entre autres, que les écoles aient l’obligation d’offrir plusieurs fois par année des ateliers de sensibilisation contre l’intimidation et la violence à tous les élèves et les adultes.

Parce que nous, enfants et jeunes ayant été intimidés, menacés et violentés par nos pairs dans le milieu scolaire, public ou privé, ou membres de leur fratrie, voulons faire changer les choses, par ce manifeste :

Cédric, Samuel, Isabelle, Thalie, Lauranne, Jasmine, Marika, Tyler, Gabriel, Etienne, et Guillaume

Nous demandons que vous, adultes, dans le milieu familial, le milieu scolaire privé ou public, dans les services de police et de protection de la jeunesse, dans la communauté, ainsi que dans le milieu politique, preniez au sérieux nos démarches pour faire cesser immédiatement les actes d’intimidation et de violence et pour prévenir ces situations qui portent atteinte à l’ensemble de nos droits fondamentaux énoncés à la Convention relative aux droits de l’enfant.