Inauguration d’un nouveau centre de pédiatrie sociale en communauté à Argenteuil

Le 23 mars 2017, un nouveau centre de pédiatrie sociale en communauté ouvrait ses portes à Argenteuil, à Lachute. Le premier ministre M. Couillard, le député d’Argenteuil M. Yves St-Denis, le Dr Gilles Julien ainsi que Mme Annie Reddy, directrice générale du nouveau centre, étaient sur place pour procéder à la grande ouverture.

inauguration nouveau centre argenteuil

 

Mme Annie Reddy, ancienne directrice de l’école L’Oasis, a mené le projet d’ouverture de ce nouveau centre qui permettra d’accompagner environ 1 000 enfants de la région. C’est également le premier centre de pédiatrie sociale en communauté qui offrira la zoothérapie aux enfants.

Le Centre de pédiatrie sociale en communauté d’Argenteuil a été inauguré grâce à une aide financière de 50 000 $ de la part du Gouvernement du Québec pour l’année 2016-2017, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation pour le développement d’un réseau québécois de centres de pédiatrie sociale en communauté. L’ouverture du centre est très bien accueillie par la communauté. Découvrez les positions des acteurs impliqués :

 

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« C’est parce que nous nous occupons de développer notre économie et que nous gérons sainement nos finances publiques que nous avons les marges de manœuvre nécessaires pour réinvestir dans les priorités des Québécoises et des Québécois que sont la santé et l’éducation. Lors du budget 2015-2016, nous avons réitéré l’importance que nous accordons à travailler en partenariat avec la Fondation du Dr Julien. En conjuguant nos efforts, nous rendons accessibles des soins et des services de pédiatrie sociale à des milliers d’enfants en situation de grande vulnérabilité au Québec. Ensemble, nous sommes en mesure d’agir concrètement pour le bien-être de ces enfants et de leur famille. »

allocution du premier ministre Couillard

 

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

« La pédiatrie sociale en communauté est un bon moyen de joindre directement les enfants les plus vulnérables ainsi que leur famille. Elle contribue de façon importante à prévenir les difficultés et à assurer le plein développement de ces enfants. En conjuguant nos efforts, nous pouvons, ensemble, agir concrètement pour leur bien-être. »

 

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides

« Je me réjouis de l’ouverture de ce nouveau centre de pédiatrie sociale dans les Laurentides. Grâce à cet ajout important à l’offre de service régionale, les enfants les plus vulnérables, ainsi que leur famille, trouveront un soutien précieux qui leur offrira toutes les chances de s’épanouir dans les meilleures conditions. »

 

Yves Saint-Denis, député d’Argenteuil 

« Il est essentiel que les enfants issus de tous les milieux et particulièrement ceux issus des milieux les plus défavorisés puissent s’épanouir et développer leur plein potentiel. Avec cette aide financière, le Centre de pédiatrie sociale d’Argenteuil déploiera ses actions auprès des enfants et des familles les plus vulnérables de notre région. Je salue le travail considérable des hommes et des femmes qui accompagnent les plus jeunes au quotidien pour s’assurer qu’ils grandissent en santé. »

 

Dr Gilles Julien, président fondateur et directeur clinique

« Les moments clés de notre parcours de vie façonnent ce que nous sommes et ce que nous devenons. Beaucoup de nos comportements et de nos réactions sont déclenchés par notre histoire de vie qui commence à l’enfance. Au Québec, un enfant sur quatre vit en situation de vulnérabilité. Dans les communautés les plus défavorisées, un enfant sur deux se trouve dans cette situation. La pédiatrie sociale mobilise toutes les communautés, comme ici à Argenteuil, afin de permettre à chaque enfant de développer son plein potentiel, et ce, dans le respect de la Convention relative aux droits de l’enfant. »

 

enfants et ministres